Hospitalisation au Japon

Avant tout, ne vous inquiétez ! Je n'ai pas passé le jour de l'an à l'hôpital et ne suis pas malade. Non. J'ai passé un "séjour" à l'hopital à Kyoto en septembre 2016 et cela faisait longtemps que je souhaitais partager cette expérience. Ma soudaine envie de bloguer à nouveau explique donc ce post.

Hospitalisation_Japon_0

Septembre 2016. Retour de France où j'ai passé huit jours pour le salon professionnel Maison & Objet.
Le jour même de mon arrivée au Japon, je me souviens être passé au bureau pour travailler un peu et surtout car nous avions la visite du député des Français de l'étranger de l'époque, le bacharo-poutinesque, Thierry Mariani. Mauvais présage ?

Des pics de 40 de fièvres pendant 3 ou 4 jours s'en suivent (non, je ne fais pas de liaison entre la visite du député et la maladie !) et mon mèdecin traitant voulait que j'ai la rougeole car une petite épidémie de ce virus (関西空港はしか拡散…追跡困難、さらに感染連鎖の恐れ)était partie de l'aéroport du Kansai où j'étais passé dernièrement.

Pas de rougeole pour moi, mais une bonne pneumonie, pneumonie à mycoplasme pour être précis.

Je suis resté 10 jours à l'hôpital de la croix rouge 1 de Kyoto (京都第一赤十字病院) et ce fut une expérience nouvelle, une autre découverte au Japon, et plus d'un an après, je dois dire que je n'en garde pas un mauvais souvenir. Étrange ? C'était un moment de plus, un moment particulier, dans cette vie au Japon que je vois donc, après 14 ans ici, comme une expérience de l'intérieur, avec un regard de l'extérieur.

Hospitalisation_Japon_3

Je vais éviter d'évoquer la difficulté de trouver une veine pour la perfusion après plusieurs jours de fièvres, faitgue et mauvaise hydratation. Par contre, voici quelques détails sur mon expérience qui m'amuse désormais tout autant qu'ils m'ont un peu surpris en septemnbre 2016.

  • La douche, c'est deux fois par semaine. Le personnel ne peut pas prendre le temps de s'occuper de tout le monde et bien que je n'avais besoin de personne pour me laver, j'imagine que la raison derrière cette règle et de mettre tous les patients à égalité quant à la toilette bihebdomadaire.
    IMG_8003

  • Le petit déjeuner, était déprimant en plus d'être mauvais. Vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous. Le pain était mauvais, le fromage ne servait à rien et la margarine en sachet, je ne pensais pas que cela pouvait exister.

Hospitalisation_Japon_2

  • Les déjeuners et dîners n'étaient pas si mauvais. Peut-être qu'un effort de présentation donnerait plus d'appétit. J'ai été heureux d'avoir mon Sanma avec du citron et de perdre 6 kg en quelques jours.

Hospitalisation_Japon_1

  • Je regrette de ne pas avoir commandé une pizza ou un MacDo le dernier jour, juste pour dire que je l'ai fait. Il y a plutôt une grande liberté, pas vraiment de contrôle qui rentre ou qui sort.

  • Il faut apporter son pyjama, ses baguettes et couverts ses pantoufles et sa serviette de bain. Vous n'avez rien de tout ça ? Heureusement, il y a un combini très bien fourni au rez-de-chaussée. Vous le saurez, les combini des hôpitaux sont les meilleurs à visiter : il y a plus de choix pour tout, de nombreux desserts, magazines, jouets et autres choses à offrir.

IMG_2330

Et si cela vous intéresse, ou vous inquiète, sachez que les infirmières et mon docteur étaient très bons. Certes, la douche, c'est seulement deux fois par semaines, mais l'hôpital est très bien équipé en radio et scanner. Presque pas de temps d'attente et une excellente organisation.

IMG_5843

Show Comments